Aux environs

Dernière mise à jour le 12 septembre 2017

Lieux et monuments dans les environs à découvrir ou à re-découvrir :

- le Fort du Mont Vaudois à Héricourthttps://www.fort-montvaudois.com/

Le Fort du Mont Vaudois, de son vrai nom Fort Broussier, a été construit entre 1874 et 1877. C'est un ouvrage faisant partie des fortifications de l'Est de la France du type Séré de Rivières et faisant partie intégrante de la place forte de BelfortC'est un fort de la seconde ceinture fortifiée de Belfort, construite entre 5 et 6 km au-delà de la première ceinture datant des années 1820-1830-1840. Il est situé au sommet d'une colline appelée le Mont Vaudois (commune d'Héricourt). À partir de 1893, ce fort fut relié à un certain nombre d'autres forts autour de Belfort grâce à un chemin de fer stratégique. Il fut équipé d'un poste optique lui permettant de communiquer avec de nombreux forts voisins.

Image illustrative de l'article Fort du Mont Vaudois

 

- le bassin de Champagney - http://www.franche-comte.org/offre/fiche/bassin-de-champagney

Le bassin de Champagney est un réservoir d'eau construit à partir de 1882 sur le territoire de la commune de Champagney, dans la Haute-Saône. Il était destiné à alimenter le canal de la Haute-Saône mais n'entrera jamais en service et devint une base de sports nautiques. Avec une superficie de 107 hectares, sa retenue est de 13 millions de m3 avec un périmètre de 7 km environ. Sa digue a une hauteur de 41 mètres pour une épaisseur de 32 mètres à la base. Elle a une longueur de 785 mètres.

 

- la Planche des Belles Filles - http://www.stationdelaplanche.fr/

La Planche des Belles Filles est un sommet du massif des Vosges méridionales culminant à 1 148 mètres d'altitude à la limite entre la Haute-Saône et le Territoire de Belfort, en région Bourgogne-Franche-Comté. Il domine la commune de Plancher-les-Mines, dans la vallée du Rahin. Son nom est issu d'une légende selon laquelle durant la Guerre de Trente Ans les jeunes filles du village voisin se seraient suicidées pour échapper aux mercenaires suédois. Des gisements de minerais métalliques, formés il y a 40 millions d'années, sont exploités entre les XV et XVIII siècles dans des mines creusées sur les flancs de la montagne. Pendant la Seconde Guerre mondiale, un millier de maquisards s'y réfugient avant de lancer un assaut dans la vallée. Elle est aujourd'hui connue pour sa station de sports d'hiver mais aussi pour ses activités touristiques et cyclosportives, avec notamment l'accueil d'étapes du Tour de France.

 La Planche des Belles Filles (face ouest) vue depuis Ronchamp.

 

- le Musée de la Négritude à Champagney - http://www.maisondelanegritude.fr/

La Maison de la Négritude et des Droits de l'Homme est un musée, lieu de mémoire autour de l'esclavage des Noirs. Elle rappelle que les habitants de ce village se sont indignés de la pratique de l'esclavage des Noirs dès 1789. Elle permet également d'appréhender des sujets tel que les traites négrières, la négritude, les droits de l'homme, l'esclavage et son abolition.

 La Maison de la Négritude.

 

- la Chapelle Notre-Dame-du-Haut à Ronchamp - http://www.collinenotredameduhaut.com/

La Chapelle Notre-Dame-du-Haut est une chapelle catholique construite de 1953 à 1955 sur la colline de Bourlémont à Ronchamp. C'est une création de l'architecte franco-suisse Le Corbusier. Elle est érigée à l'emplacement d'un ancien sanctuaire romain et d'une ancienne chapelle reconstruite une première fois dans l’entre-deux-guerresElle est inscrite aux monuments historiques en 1965 puis classé en 1967. C'est en 1999 qu'elle obtient le label « Patrimoine du XXe siècle ». En 2011, une nouvelle porterie ainsi qu'un couvent sont construits sur les plans de l'architecte Renzo Piano. Le site est classé, avec 16 autres œuvres architecturales de Le Corbusier, au patrimoine mondial de l'UNESCO en 2016.

 

 

- le Château et le Lion de Belforthttp://www.belfort-tourisme.com/patrimoine/citadelle.htm

La citadelle de Belfort actuelle, fortification commencée par Vauban, réalisée après 1687, est un des monuments principaux de la ville de Belfort. Elle surplombe la ville depuis un promontoire rocheux calcaire dressé au milieu de la trouée de Belfort. Elle comprend, outre l'ensemble des fortifications et des fossés, une œuvre magistrale sur le flanc Ouest de la caserne Haxo : le Lion de Belfort édifié par Bartholdi en 1880.

Le Territoire de Belfort est une zone géographique située entre les Vosges et le Jura. Elle forme une frontière entre le bassin du Doubs et la plaine d'Alsace, appelé Trouée de BelfortCette zone est un lieu de passage pour les hommes depuis la préhistoire, ce qui explique la richesse archéologique de ce territoire. À l'époque romaine, deux voies traversent la région dont celle passant par le site de Mandeure et citée par la table de PeutingerCette zone est tout particulièrement importante lors des périodes d'opposition entre la France et les pays de l'actuelle Allemagne : Saint-EmpirePrusse, Allemagne. Elle pouvait servir de verrou contre les invasions venant de l'Est. La fortification de cette trouée fut une méthode stratégique pour empêcher l'invasion de la France. Elle est constituée principalement des places fortes de Belfort et de Montbéliard, ainsi que de leur ceinture fortifiée.

     

 

- le Château de Montbéliardhttp://www.montbeliard.fr/a-la-decouverte-de-la-ville/tresors-de-montbeliard/chateau-des-ducs-de-wurtemberg-et-son-musee.html

Le Château de Montbéliard ou château des ducs de Wurtemberg est un château fort français du XIIIe siècle du comté de Montbéliard, puis principauté de Montbéliard, de style Renaissance, situé sur une barre rocheuse surplombant le centre-ville de Montbéliard dans le Doubs en Bourgogne-Franche-Comté. Il est classé aux monuments historiques depuis  et héberge à ce jour entre autres le musée du Château des ducs de Wurtemberg et le musée d'archéologie et d'histoire naturelle de Montbéliard.